NOTICIAS Y DOCUMENTOS

Nous condamnons l’attentat de Daech à Tunis!

FRANCES - NOTICIAS Y DOCUMENTOS

¡Condenamos el ataque de ISIS en Túnez! Rechazamos las implementaciones represivas del gobierno de Túnez! ¡No al estado de emergencia! No al toque de queda, la prevención a los derechos de huelga, de reunión y de manifestación en protesta!Non à l'état d'urgence !

Après les tueries du musée du Bardo, le 18 mars, près de la capitale tunisienne et du 26 juin à Sousse, le 24 novembre, Daech a commis un nouvel attentat. Suite à l'attentat-suicide visant un bus de la garde présidentielle, stationné à l'avenue Mohamed V dans le centre-ville de Tunis, dans un lieu très fréquenté près de l'ancien siège du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), parti du dictateur déchu Bin Ali, le bilan humain s'élève à 12 morts et 20 blessés, qui étaient tous des agents de la sécurité présidentielle.

Et suite à l'attentat, le gouvernement a proclamé l'état d'urgence, comme il l'avait fait suite à l'attentat de Sousse. Mais cette fois-ci, tout en durcissant le contenu de la loi. Alors qu'un couvre-feu a été mis en place de 21 heures à 5 heures du matin dans le contexte de la loi de l'état d'urgence qui sera en vigueur pour un mois, on empêche l'exercice du droit de grève et du droit au rassemblement. D'autre part, l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) a annulé une grève dans le secteur privé, prévue le 25 novembre dans la capitale, en raison de la nécessité d'une "unité nationale".

Leer más...

 

NON À L'ÉTAT D'URGENCE ! UNITÉ DES TRAVAILLEURS CONTRE LES FOSSOYEURS DES LIBERTÉS DÉMOCRATIQUES ET DE LA LAÏCITÉ !

FRANCES - NOTICIAS Y DOCUMENTOS

POUR LA DÉFENSE DES LIBERTÉS DÉMOCRATIQUES, POUR L'UNITÉ DE LA CLASSE OUVRIÈRE ET DE LA JEUNESSE : NON À L'ÉTAT D'URGENCE !Communiqué du GSIsuite aux attentats du 13 novembre 2015

Paris, le 14 novembre 2015 à 10h20

Dans la nuit du 13 au 14 novembre de multiples attentats ont été perpétrés simultanément à Paris et à Saint-Denis faisant des dizaines de morts et des dizaines de blessés souvent graves. Des centaines de familles sont aujourd'hui plongées dans le malheur.

Nous condamnons ces attentats avec la plus grande fermeté, comme nous condamnons toute violence raciste ou antisémite. Nous les condamnons par principe pour ce qu'ils sont, des actes de division, des actes contre-révolutionnaires, lâches et barbares,

mais aussi parce que nous savons que les réactionnaires de tous poils, à commencer par Daech ou l'État sioniste, instrumentaliseront ces violences pour faire avancer leurs « objectifs ».

Leer más...

 

Nous condamnons les attentats terroristes de Daech à Paris !

FRANCES - NOTICIAS Y DOCUMENTOS
Dans la nuit du 14 novembre, Paris, la capitale française, a connue une série d'attentats. Le nombre des victimes s'élève à environ 129.Dans la nuit du 14 novembre, Paris, la capitale française, a connue une série d'attentats. Le nombre des victimes s'élève à environ 129. Les attentats terroristes ont touché sans distinction la population sans défense, assassinant des personnes dans une salle de concert et près d' un stade de football. Nous, les socialistes de l'UITQI, condamnons cet acte terroriste qui salit et affaiblit la cause légitime des peuples arabes, en particulier celle des peuples syriens et palestiniens en lutte contre l'impérialisme et ses alliés réactionnaires comme Bashar Al Assad ou le sioniste Benjamin Netanyahu.

De nouveau ces attaques vont être utilisées par l'impérialisme français, par le gouvernement social-démocrate d'Hollande, pour renforcer la répression contre son peuple et sa jeunesse.

Leer más...

 

Grèce: La démission de Tsipras est une manœuvre pour renforcer l'accord avec la Troïka

FRANCES - NOTICIAS Y DOCUMENTOS

Pour un bloc unitaire de la gauche et des travailleurs pour défaire le nouveau mémorandumPour un bloc unitaire de la gauche et des travailleurs pour défaire le nouveau mémorandum

Déclaration de l'UIT-QI

Le 20 août, Alexis Tsipras a démissionné de son poste de Premier ministre de Grèce, dans le but d'organiser de nouvelles élections législatives à la mi-septembre. Il s'agit d'une manœuvre pour dépasser la crise politique dans laquelle se trouve Syriza depuis sa capitulation devant la Troïka (FMI, Union Européenne – UE – et Banque Centrale Européenne – BCE).

Le 5 juillet, le peuple grec avait dit NON à un nouveau mémorandum avec la Troïka à l'occasion du référendum organisé par Tsipras. Juste après le vote, Tsipras et son gouvernement ont refusé de reconnaître le résultat. Ils ont dit OUI à la Troïka et ont conclu un nouveau mémorandum qui signifie une austérité encore plus dure que les plans d'ajustement précédents. C'est une trahison en un temps record.

Leer más...

 
Más artículos...

Revista Internacional

Correspondencia Internacional - Edición Especial a 100 años de la Revolución Rusa

Nahuel Moreno - Biographical Outline

Traductor/Translate

Buscar en el sitio